top of page

La tomate, quelle histoire !

Dernière mise à jour : 14 janv. 2021

Originaire des Andes péruviennes, cultivée par les Incas, la tomate fut introduite en Europe au XVIème siècle par les conquistadores. Suspectée d'être nocive à la consommation à cause de sa ressemblance avec les fruits de la belladone, elle fut longtemps utilisée comme plante d'ornement. Sa toxicité supposée lui valut d'être l'objet de nombreuses affabulations : comme poison mais aussi médicament dont l'effet était des plus fantaisistes. Certains l'appellent “pomme d’or”, d’autres "pomme d'amour" en raison de propriétés aphrodisiaques fantasmées... A la fin du XVIIIème siècle quelques audacieux s'essaient à la cuisiner et découvrent son exquise saveur. Elle devient si populaire et recherchée qu'on comptait des centaines de variétés au siècle dernier et bien plus de nos jours dont d'anciennes variétés très prisées.

La tomate contient 90% d'eau, 3 % à 4% de sucres et de très faibles quantités de protides et lipides. Elle est riche en vitamines B, K et C. C’est une valeur sûre, au point qu’à l’instar de la monnaie on en fait des contrefaçons. Toute l’année les étals sont emplis de variétés branchées ou pas, andalouses ou bataves, “à l’ancienne” ou non, colorées en jaune ou en vert, toutes également dures, insipides et bourrées de pesticides.


Alors quand revient la mi-juillet et qu’au jardin les fruits rougissent naturellement, à nous les bonnes salades, les sauces, les farcies, les poêlées provençales à l’huile d’olive agrémentées d’ail, de thym et de basilic. Profitons-en car nous allons devoir attendre un an avant la prochaine récolte!

Josée-Hélène Leclercq


Recette de la Tarte à la Tomate

Pour le fond de tarte :

60g de polenta (facultatif, mais apporte une texture et un gout sympa à la pâte)

140g de farine de blé T110 (200g si l’on n’utilise pas la polenta)

1/2 càc à 1 càc de sel

3 à 4 càs d’huile d’olive

Eau

Pour la garniture :

200g de tofu rosso

1 briquette de soja cuisine (200ml)

1 càc de purée de cajou (ou purée d’amande blanche)

Un peu d’ail frais ou d’ail semoule

Sel, poivre

Quelques tomates (3-4 environ)

Basilic frais

Préchauffer le four à 180°C.

Préparer le fond de tarte. Mélanger les ingrédients secs ensemble. Ajouter l’huile, mélanger. Ajouter de l’eau petit à petit, en mélangeant à chaque ajout de liquide. Lorsque l’ensemble forme une boule lisse, bien malléable, l’étaler au rouleau et le foncer dans un moule. Piquer. Réserver au frigo.

Pour la garniture, mélanger le soja cuisine, la purée de cajou, la fécule, l’ail, le sel, et le poivre. Ajouter ensuite le tofu bien émietté. Repartir sur la pâte. Couper les tomates en enlevant le maximum de leur jus (pour éviter qu’elles dégorgent sur la pâte). Les disposer sur l’appareil pour le recouvrir entièrement. Enfourner 25-30 min. Sortir du four et laisser reposer 5-10 min. Parsemer de basilic. Déguster avec une belle salade.

Une quiche super complète avec des céréales (dans la pâte), des protéines (tofu rosso, cajou), des bons gras (huile d’olive, soja cuisine), et des légumes !

Blandine Péron

Gazette no 2 - automne 2019





36 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page